Pourquoi aujourd’hui, il est souvent plus facile d’avoir une relation avec ses enfants, pourquoi il est plus facile pour nous de les comprendre, pourquoi ils nous laissent plus facilement entrer dans leurs mondes et nous permettre de partager des moments que nous n’avions jamais eu la chance de vivre avec nos parents.

La raison est simple, nous sommes à l’origine de leur génération, une génération numérique, rapide, et technologique, mais également ouverte au monde. Dans les années 80 nos parents ont vraiment soufferts d’une génération totalement différente de la leurs, avec par exemple une mondialisation subite avec l’arrivé des mangas, des comics ou des animés avec le club Dorothée. Comme beaucoup d’adulte, la solution était l’interdiction, prétextant que les jeux vidéo rendaient idiot, que les dessins animées japonais rendaient violant. Tout ceci étaient tellement nouveau que nos parents ne pouvaient pas réagir avec discernement, nous devions donc nous cacher, ou supporter les critiques des adultes.

C’est en cela que nos enfants sont chanceux, nous avons assistés au développement de la génération actuelle, une génération qui finalement découvre une culture maintenant accepté par tous. En fait quand mon fils regarde un épisode de la nouvelle série des tortues ninja, je le regarde avec lui car ce fut les héros de mon enfance. Pareil quand on voit le nombre de série et d’animé remis au goût du jour pour plaire à un nouveau public, les bases sont déjà connue des nouveaux parents.

Pareil pour les jeux vidéo, il n’est pas rare qu’un enfant jouant aux nouveaux Sonic ou Mario est un parent qui jouait aux mêmes héros,  mais sur une console 16 bit. Tout ceci  permet une complicité qui n’existait pas avec nos parents.

Néanmoins un problème se pose, il est plus difficile pour l’enfant de faire la différence entre le copain et le papa et cette situation peut  empirer avec le temps. Car tout le monde sait qu’un ado aime avoir son propre monde, un monde inaccessible aux parents, à nouveau c’est les parents qui devront donc imposer des limites.

Malgré tout cela les parents et les enfants de notre génération pourront vivre et partager des moments de complicité et c’est en cela que les parents aussi ont de la chance.