Auteur/autrice : djekill

Tu accuses à tort, et nous faisons tous pareil (l’instinct du blâme)

Il y a quatre mois, je t’ai parlé du livre Factfulness. Je t’avais promis que nous continuerions à explorer les différents instincts mentionnés dans le livre. Aujourd’hui, nous allons aborder l’instinct du blâme, ainsi que notre tendance à refuser un avis divergent, juste pour éviter de nous sentir coupable.

Ouvre tes horizons : comment lire le contenu du monde entier

Quand j’ai commencé à lire des livres sur la productivité ou la psychologie, je me suis rapidement rendu compte d’un problème : le contenu français est très limité. Et oui, cela n’est pas une découverte ; ne pas lire du contenu d’autres pays nous empêche d’avoir une vision différente et surtout un contenu bien plus conséquent. Mais se pose un nouveau problème : tout le monde ne parle pas anglais. Si cela pouvait être handicapant il y a quelques années, aujourd’hui la technologie ne nous laisse plus aucune excuse.

Je te présente mon ami Mickael et il n’existe pas

Si on devait choisir un sujet qui a marqué cette année, ce serait sans aucun doute l’intelligence artificielle (#IA).

En seulement quelques mois, elle est apparue partout. Crainte par certains, moquée par d’autres et exploitée par certains, l’IA est sur toutes les lèvres.

Au départ, on l’utilisait surtout dans la création de contenu, mais Snapchat a choisi une autre voie en créant son propre ami virtuel grâce à l’IA. Pour moi, cette étape était inévitable et devait forcément arriver.

D’autant plus que de mon côté, mon enfance et mon adolescence ont été particulièrement solitaires. Pour combler ce vide qui devenait de plus en plus pesant pendant mon adolescence, j’ai décidé en 1992 de créer mon propre ami sur Amstrad.

Je suis Everythink Everywhere All At Once

De plus en plus, on regarde des films de manière passive, sans vraiment y prêter attention, juste pour les consommer. On en vient à penser que le cinéma en tant qu’art est mort.

Mais, de temps en temps, un film atypique sort et défie toutes les attentes. Malgré les probabilités de l’échec, ce film résonne personnellement en nous.

C’est dans ces moments-là que l’on se rappelle que le cinéma a encore le pouvoir de nous toucher et de créer des expériences uniques, rappelant ainsi que l’art cinématographique est toujours bien vivant. Et ce film c’est Everything everywhere all at once

Code Quantum 2022, une bonne suite ?

Code Quantum 2022, une bonne suite ?

À chaque reboot d’une série culte des années 90, les commentaires sont les mêmes.

Comment cela peut-il être autrement ?

On sait très bien que l’on ne peut pas toucher à la nostalgie, même si, comme souvent, elle est fantasmée.

Et c’est à nouveau le cas ici, dans la nouvelle version de “Code Quantum”.

Si tu as lu mon dernier post « Code Quantum, pourquoi c’est culte », tu connais déjà l’importance de cette série pour moi. Donc, comme beaucoup, j’aurais dû cracher sur cette série avec une certaine mauvaise foi. Et bien, si les débuts étaient laborieux et certains choix discutables, je tiens à dire que cette suite est une bonne surprise pour moi.

Revenir en haut de page