L’imagination

L’imagination, l’élément qui permet à l’homme de quitter les limites de notre monde, les limites de son propre corps. Qui n’a jamais regardé par la fenêtre de sa classe en imaginant une liberté salvatrice, permettant d’oublier pendant un instant une leçon particulièrement inintéressante. L’imagination peut sauver dans le cas d’une personne devant fuir devant une réalité trop difficile voir un emprisonnement, l’important c’est d’être libre, dans sa tête.

Malheureusement et à la différence de certain pays comme le japon, l’imagination est cantonné en France directement à l’enfance, avoir trop d’imagination n’est pas bon dans la société actuelle, une société beaucoup trop terre à terre. L’imagination est le grain de folie qu’il manque au production actuelle, aux séries télé (excepté heureusement doctor who), au cinéma ( L’ancien Tim Burton n’est plus) ou bien encore la musique.

La seule vrai façon de profiter de notre imagination est le livre. Car le livre à la différence du cinéma ou des jeux vidéo ne vous mâche pas le travail, à vous de créer les personnages ou les lieux présentés de façon simple, mais qui permet de choisir votre propre version. C’est d’ailleurs pour cela que les adaptations de livre au cinéma sont toujours décevantes pour les fans, le film ne ressemblera jamais à votre adaptation du livre.

Mais pour le jeu vidéo ce ne fut pas toujours le cas, car avant d’être des tueries techniques ils étaient surtout des moteurs pour notre imagination. Car oui, a partir des consoles 16 bits nous avions des monde mieux retranscris mais la limite était ailleurs, particulièrement dans les personnages, des petits personnages en SD, dont on ne pouvait voir le visage.  La force de l’époque c’est que notre imagination pouvait prendre le relais de la limitation technique, permettant à des scènes comme le final de FFVI ou un zelda sur gameboy de devenir très touchants. Pourtant il n’y a presque rien, un petit personnage ultra limité, une musique et l’imagination fait le reste, des sentiments à l’état pur.

Bien sur, il y a eu des jeux magnifiques avec des scènes très touchante avec l’avènement de la 3D, mais quand votre imagination travaille, vos sensations, vos sentiments sont plus fort. Il suffit de voir Minecraft, le jeu casse gueule par excellence. Pas d’histoire, pas de personnage, pas d’objectif, des graphismes chelou, juste vous, un monde et votre imagination créatrice et voici un des plus grand succès du jeu vidéo actuel.

Dans une époque où même les sentiments sont devenus commerciales, ou le rire, la peur, et l’amour sont formatés,  mettez vous une musique, regardez dans le vide et profitez de votre imagination, le plus grand et le plus touchant des scénaristes.

djekill

Un commentaire sur “L’imagination

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
Follow by Email
WhatsApp