Supergirl, une héroïne en manque de reconnaissance

DC, le plein de série:

Vous le savez surement, mais si Marvel commence à gonfler avec des séries de films en boucle au cinéma, squatte plutôt le monde de la télé. Dans l’ensemble plutôt réussis, ses séries rencontres malheureusement le problème des comics, la répétitivité et le manque de contrôle sur la durée. Je ne ferai pas encore la critique de la saison 2 de flash qui est plutôt bien partie, mais on ne peut s’empêcher de voir poindre les défauts qui font de arrow une série sur une pente sans fin. Au milieu de ces 2 séries on a le très réussi Gotham qui a réussi a trouver une identité propre malgré quelques défauts. Malheureusement un public est mis complétement de coté dans ce monde de costumé, les femmes. Car si effectivement les dames sont omniprésente dans ce genre de série, elles n’en sont pas les héroïnes. Jusqu’à aujourd’hui ….

Des débuts laborieux mais nécessaires:

Si vous ne connaissez pas supergirl, il s’agit tout simplement de la cousine de superman envoyée à la base sur terre en même temps que clark pour s’occuper de lui. Malheureusement suite à un accident de trajet, Kara arrive plusieurs années après son super cousin et se fait adopter par une famille. Suite à un accident d’avion, Kara est obligée de se relever au grand public.

Autant prévenir directement, le défaut de la série provient de son personnage principal. En effet Kara n’est pour moi qu’une allégorie de la fin de l’adolescence. Beaucoup de gens jugent ce personnage énervant, nunuche ou bien manquant clairement de charisme. Mais pour moi c’est voulu et volontaire, car pour l’instant au bout de seulement trois épisodes, le fil rouge est l’évolution de Kara qui essaye de trouver sa place, toujours comparé à son super cousin. En effet la série se focalise pour l’instant sur le fait que personne ne crois a juste titre à cette copie lidl de superman comme beaucoup de femmes obligées de prouver dans le monde du travail qu’elle peuvent être l’égal de l’homme, un bon thème.

l’Emballage:

Pour le reste de la série on trouve du grand classique, trop surement. Très souvent j’ai l’impression de me retrouver devant un épisode de flash, avec son méchant infiltré et un héro qui à besoin de motivation venant de ses potes pour finir par butter le méchant de l’épisode le tout emballé par des FX qui soufflent souvent le chaud et le froid.

Alors au final ?

Si beaucoup de gens crachent sur la série, elle est en train de suivre une piste plutôt bonne au final. Il va falloir voir sur la durée en espérant que public lui laisse le temps de prouver que cette petite femme à sa place dans le panthéon des super heros télévisuel. Seul l’avenir nous le dira.

djekill

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
Follow by Email
WhatsApp